Chroniques d’une célibataire moderne


Avec 8 millions de personnes vivant seules en France, le nombre de célibataires a tout simplement doublé en 40 ans. Les filles, le bilan s’alourdit davantage lorsque l’on apprend que 60% de ces célibataires sont des femmes. Avec tout ce que véhicule notre société aujourd’hui, la célibat’ attitude serait plus qu’une mode, un sport national.

Puisque nous sommes si nombreuses dans cette situation, voici un petit panel de ce qui fait notre quotidien !

Les avantages du célibat

film célibataire

Pour se faire plaisir, on peut commencer par les bons côtés de cette vie de roots comme pourrait la qualifier un grand poète moderne… Tout d’abord il faut bien dire ce qui est, nous sommes libres comme l’air ! Pas besoin de prévenir de ses moindres faits et gestes, ni de vérifier son portable sans arrêt et encore moins de supporter les beaux parents. C’est un peu le rêve quelque part !

Nous sommes libre de diriger notre vie comme bon nous semble, tantôt en robe de cuir à se déhancher toute la nuit, tantôt en pyjama en pilou devant L’amour est dans le pré, un pot de crème glacée à la main.

Viennent ensuite ces petits frissons que seules les célibataires ressentent : le flirt! Pour cela, on compte bien sûr sur les moultes applis en vogue telles que Tinder pour faire des rencontres. On peut même chercher notre target dans le kilomètre qui nous entoure, que demander de plus ? Sans compter que toutes ces applis occasionnent de nombreuses crises de rire. Franchement, il faut voir ce qui y défile, non ?

Crises de rire qui se déroulent d’ailleurs souvent dans le cadre de soirée entre filles (ou ami gay), le genre de soirée qu’on a tendance à de moins en moins fréquenter lorsqu’on est en couple. Des soirées qui démarrent tout bêtement sur une idée de film ou un ragot particulier et finissent étrangement vite avec une table recouverte de bouteilles de vins vides et de papiers témoins de grignotages en tout genre. Logiquement, cette soirée se clôture en se déhanchant en bonne viande saoule sur des classiques comme Manau, Britney Spears ou Aqua…

camille-chamoux-dans-le-film-les-gazelles

Pourquoi, des fois, on se dit que ça pourrait changer

La vie n’est pas faite que de folie. Il y a aussi ces moments où l’on se dit que quand même, le célibat n’est pas toujours l’éclat’. En témoigne le petit laisser-aller qui nous trotte toujours dans la tête, qui nous pousse à ne pas nous habiller si nous ne sortons pas de la journée ou à faire tenir nos cheveux un jour de plus au shampoing sec.

Et puis c’est sans compter toutes ces petites phrases que l’on nous a déjà dites, quelque peu irritantes et auxquelles l’on aimerait répondre un peu comme ça :

« Tu en es où toi, dans ta vie sentimentale ?
– Mieux que dans ta vie professionnelle. »

« T’as pas un peu pris ?
– Pas autant que toi après mon attaque du tigre. »

« Mais t’aimes vraiment être seule ?
– Toi t’aimes ton physique ? Bon, ben c’est pareil. »

Outre ces petits tracas quotidiens, pèse sur nous la pression familiale ! Et oui, maman et grand-maman aimeraient bien avoir un gentil gendre et papa en voudrait un à emmener à la pêche ou au rugby. Sans parler de sœurette qui voudrait un beau-frère comptant dans son répertoire pleins d’amis à lui présenter ! Bref, notre cas s’alourdit nettement !

Ajouté à cela, nos mauvaises petites habitudes de célibataire. Il est 20h30, nous sommes un soir pluvieux et froid de novembre, il vous est impossible d’avaler une salade de plus et encore moins une soupe. Dans le style mamie vous avez déjà le peignoir, le potage serait de trop ! Vous vous emparez alors d’une boite de gnocchi, de la crème, du fromage et tant qu’on y est d’un pot de glace : c’est parti pour une soirée montagnarde en solo ! Bon d’accord, on culpabilise après avoir englouti le plat entier, mais sur le moment n’est-ce pas un réel bonheur ?

jamais le premier soir

Alors mes petites cailles, tout cela pour vous dire qu’il y a du bon et du moins bon à vivre seule. Peu importe votre situation, l’important reste la façon dont vous l’abordez. Nous sommes sûres que même si vous êtes en peignoir avec le chat sur les genoux au moment où vous lisez ça, il sommeille tout de même en vous ce côté Bridget Jones bien décidée à être heureuse !