Le consentement mutuel met rapidement un terme à votre mariage


Auparavant, les divorces pouvaient être à la fois longs et laborieux, mais ce n’est désormais plus le cas grâce au consentement mutuel. Celui-ci a fait l’objet d’une réforme le 1er Janvier dernier. Il a permis à de nombreux couples de ne plus passer devant le juge.

Le juge a été remplacé par un notaire lors du consentement mutuel

Ce mariage est devenu tellement insupportable que vous rêvez de cette séparation depuis de nombreux jours. Si auparavant, il était impératif de patienter pendant de longs mois, ce n’est désormais plus le cas. Les finances ne représentent pas non plus un frein important, il est possible de divorcer gratuitement grâce à l’aide juridictionnelle. Un avocat pourra ainsi vous épauler, mais vous ne payerez pas les honoraires. Cela s’avère être appréciable notamment pour les couples qui n’ont pas des revenus très élevés. Ce n’est pas le seul avantage identifié, car le consentement mutuel ne nécessite plus la présence d’un juge.

67 875 couples ont déjà voté pour l’ancienne version du consentement mutuel

Seul un notaire sera en face de vous afin de mettre un terme à cette union. Certains internautes pourraient se questionner concernant la validité de cette formule, il faut noter que la convention est un acte légal et officiel. Vous pourrez ainsi justifier votre séparation avec facilité auprès de divers organismes comme la CAF. Selon les statistiques transmises par le ministère de la Justice, ce concept a déjà séduit près de 67 875 couples, ils ont opté en 2015 pour l’ancienne version du consentement mutuel. Avec cette nouvelle réforme, il y a de grandes chances pour qu’un record soit observé d’ici la fin 2017, car toutes les démarches sont simplifiées au maximum. Si vous réussissez à vous entendre sur l’ensemble des formalités, vous n’aurez aucune difficulté pour officialiser cette séparation en quelques semaines seulement.

Il est possible désormais de divorcer rapidement et à moindre coût

Le gouvernement vous propose un délai de rétractation de 15 jours. Au-delà, le divorce sera validé et, après l’enregistrement de l’acte notarié, vous aurez la capacité de retrouver votre liberté tant voulue. Contrairement aux idées reçues, de nombreux couples mettent un terme à leur mariage, ce sont près de 123 668 divorces qui ont été prononcés en 2015 selon les statistiques fournies l’année dernière. La séparation n’est pas toujours la fin d’une vie, mais elle est tout de même complexe à vivre surtout lorsque des enfants sont au centre de toutes les disputes.