Jusqu’où peut-on supporter les petits défauts de l’autre ?


Les ronflements intempestifs la nuit, une fâcheuse tendance à couper la parole, le syndrome de flemmingite aiguë et bien d’autres, sont autant de petits défauts pouvant se retrouver chez nos partenaires et qui finissent par pousser notre patience jusqu’à ses limites.

Quels sont les traits de caractère ou petites manies qui peuvent être surmontés ?  Sont-ils des motifs de rupture ? Quand devons-nous en parler ? Les défauts de notre moitié ne sont pas seulement difficiles à vivre, ils peuvent aller jusqu’à questionner le fondement de notre relation ! Aujourd’hui, Urbangirl fait le point sur ces défauts qui nous exaspèrent tant.

Prendre conscience des défauts de l’autre

tolérance défaut couple

Il est inutile de se mentir, l’homme et la femme parfait-e n’existent pas. Vous rencontrerez toujours chez votre moitié quelque chose qui vous chiffonne. Une petite manie anodine qui, à force de répétitions, vous rendra hystérique. Un comportement qui vous énervera tellement que vous serez parcourue de frissons des pieds à la tête rien qu’en y pensant.

C’est dommage, mais c’est inévitable. Autant se préparer à rencontrer les défauts de notre moitié et à les affronter avec calme et dignité. Afin de ne pas se laisser aller à de trop fréquents mouvements d’humeur envers la personne que l’on aime, rappelons-nous également que nous avons nous-mêmes notre face cachée (comme tout un chacun), et qui, même si elle peut nous paraitre bénigne, peut être insupportable pour quelqu’un d’autre. Garder cela en tête permet parfois de relativiser les comportements qui nous agacent !

En couple, on apprend à connaître les défauts de l’autre tout au long de la relation. Le moment qui suit la fin de la passion des premiers mois et laisse place à une union plus stable, est généralement une étape cruciale dans la découverte de sa moitié. C’est ainsi que certains comportements que nous pensions tolérer vont nous paraitre invivables, ou que nous allons prendre conscience de petites choses qui, bien que n’étant pas graves, possèdent le don de nous irriter.

tolérance défauts couple

Savoir répertorier les défauts des autres pour les accepter

Sachant qu’il est impossible de ne pas prendre conscience des petits défauts de l’autre et que les compromis font partie de l’équilibre d’un couple, il va vous falloir effectuer un tri.

Ce qui vous choque chez votre partenaire est-il tellement important pour vous que cela pourrait devenir le motif d’une rupture (infidélité, agressivité, égoïsme) ?

Les petites manies de votre partenaire vous font-elles ressentir des émotions négatives ? Ou peuvent-elles juste être considérées comme un trait de sa personnalité auquel il ne faut pas toucher ?

Chacun possède son propre seuil de tolérance, construit en fonction de ses goûts, de ses besoins et de ses expériences passées. Essayez de trouver où se situe le votre, afin de savoir quelle attitude adopter. Si ce qui est un défaut pour vous vous fait souffrir ou vous éloigne de votre partenaire, vous pouvez éventuellement reconsidérer la légitimité de votre relation, et surtout en discuter avec lui.

couple petites manies

S’ils vous irritent mais qu’ils ne sont pas très importants, parlez-en à votre moitié. L’autre peut toujours faire des efforts, car un couple a besoin que l’on s’adapte sans cesse. Les efforts fournis par chacun de vous et des discussions calmes et objectives permettront d’éviter des discussions redondantes qui alourdissent le quotidien (par exemple le très célèbre « c’était à toi de descendre les poubelles ») et de diminuer les réflexions acerbes qui peuvent blesser (« tu me dégoûtes lorsque tu aspires ta soupe entre tes dents »).

L’important est aussi d’apprendre à accepter l’autre comme il est, en gardant en tête qu’il est parfois bon de lâcher prise et que l’on ne peut pas tout contrôler !